La propolis un antibiotique naturel

La teinture mère de propolis est prête !
Nous l’avions élaborée en atelier le 12 janvier (déjà !)
Petit rappel. L’atelier avait permis de présenter aux adhérents (24 participants) ce produit naturel. La propolis est une résine végétale . Elle est collectée sur les bourgeons des arbres (peupliers, aulnes, saules…) par les abeilles. Elles le transportent à la ruche dans leurs corbeilles à pollen après un premier traitement buccal. Ce matériau est à nouveau trituré, malaxé, enrichi de salive (enzymes), étiré avec de la cire.
Cette nouvelle substance plastique, qui contient plus de 300 composants, servira, étirée en film à enduire les parois internes de la ruche. Ceci dans un but prophylactique : assainir durablement l’espace collectif de vie. D’autres usages : placée à l’entrée de la ruche, la propolis en réduit le passage pour sécuriser et constituer en quelque sorte un ‘’pédiluve’’ par lequel transitent les abeilles. Mais aussi servira à fixer les cadres Cet amalgame plastique servira aussi à boucher des trous ou des interstices. Non aux courants d’air et humidité froids !… Voire à embaumer un intrus prédateur (papillon ou souris) préalablement occis. Le cadavre, intransportable, en est enduit pour momification. L’opération empêche la décomposition et la survenue de nécrophages.
Les civilisations antiques -dont la pharmacopée était élaborée exclusivement à partir de produits extraits de la nature proche- connaissaient les vertus de la propolis. Les Egyptiens en faisaient grand usage y compris dans les rites religieux d’embaumement. Les Incas l’utilisaient également.
Le champ d’activité de la propolis, antibiotique naturel est très large : antimicrobien, antiviral, antibactérien, fongicide. Elle est souveraine en soins dermatologiques pour désinfecter et cicatriser brûlures, escarres ou ulcères variqueux…
3 exemples d’utilisation.
A partir de la recette élaborée en atelier.
La recette : dans un récipient en verre avec couvercle étanche, mélanger à 1 litre d’alcool à 90° (non dénaturé), 200 grammes de propolis. Laisser macérer à l’abri de la lumière pendant 2/3 mois jusqu’à dissolution complète. Remuer le mélange 2/3 fois par semaine pour activer.
. Usage en pharmacopée humaine
1. Pour cet usage, la teinture-mère (ou solution hydro-alcoolique) initiale sera au préalable traitée selon les abaques de la table de Gay-Lussac, dite table de mouillage des alcools pour dilution. On ramènera le titrage en alcool de 90° à 63°.
Recommandé en curatif sur affections bucco pharyngées : gingivite, aphtes, candidose, parodontite.
Maux de gorge, sinusite, rhinite…
Mais aussi en préventif. Par exemple, en début d’automne, cure de trois semaines.
Le matin : prise d’une cuillerée à café (soit 1.5/2 ml) de teinture-mère en sub-lingual. Laisser diffuser sans avaler pour que les principes actifs imprègnent lentement la sphère ORL. Sinon, diluer dans un yaourt. Ou encore, disposer sur un sucre. Pour les enfants, disposer sur un morceau de biscotte, administrer après évaporation de l’alcool.
2. Pommade pour désinfection/cicatrisation des plaies (à ce sujet, voir aussi l’usage du miel). Hydratation/régénération de la peau
Ingrédients/Proportions
Cire d’opercules 100 g
Huile d’olive bio 140 g
Alcoolat propolis 8 ml (2 cuillérées à soupe rases)
HE géranium rosat 20 gouttes + patchouli 20 gouttes + lavande 20 gouttes
Fonte de la cire au bain-marie. Hors cuisson, ajouter l’huile. Malaxer. Le mélange presque refroidi, incorporer les huiles essentielles. Malaxer. Rectifier si besoin en rajoutant un filet d’huile à température.
La préparation obtenue doit avoir bonne consistance, homogénéité satisfaisante, facile à enduire. Conserver dans un pot fermé à l’abri de la chaleur.
. Usage en application vétérinaire apicole.
La posologie est à respecter et à adapter selon force le la colonie traitée.
65 ml pour colonie sur Dadant 10 cadres. 71.5 ml pour colonie sur 12 cadres. Ou 6.5 ml par cadre occupé par les abeilles.
Se référer et se conformer pour fabrication, dosage et usage au document en annexe. Article « Propolis contre varroa» de Jacques Kemp. In revue apicole Abeilles&Fleurs. N° 715. Avril 2010.
Bibliographie
La propolis. Docteur Yves Donnadieu. Maloine Edtions
Guide pratique de la médecine des abeilles. Collectif. Editions Baroch
Les abeilles et le chirurgien. Pr. Henri Joyeux. Nicolas Bouguet. Editions du Rocher
Propolis. André Jeune. Editions du Palemon

A consulter ou télécharger, quelques sites
. « Le miel, un composé complexe aux propriétés surprenantes ». Alexandra Rossant. Université de Limoges. Thèse pour le diplôme d’Etat de Docteur en pharmacie. En libre accès. Ce qui est exceptionnel !
. GSA-GDSA 94 et 75. La propolis, produit de la ruche. Synthèse de Lise Fauliot et Jean Lacube
. Alveolis. Laboratoire Apimer. 3 questions à Françoise Sauvaget, pharmacienne. Auteure d’une thèse sur les propriétés antivirales de la propolis
. La propolis. Le blog abeille.tpe
. E-Santé. La propolis, antibiotique naturel