Pour garantir votre sécurité personnelle :

  • Dîtes à votre médecin que vous faîtes de l’apiculture : vous connaissant, il saura vous dire s’il est nécessaire que vous ayez avec vous, ou pas, des antihistaminiques, etc.
  • Commencer par allumer votre enfumoir, QUELQUESOIENT les opérations, si minimes soient-elles, que vous allez faire sur vos ruches.
    En effet,
    • comme dit l’adage, toujours l’inattendu arrive : votre ruche bascule, les abeilles s’échappent, etc
    • et par ailleurs, vous prévenez ainsi la reine de votre intervention : elle se réfugiera à l’abri, et vous éviterez de la perdre.
    • enfin : votre enfumoir aura le temps de chauffer pendant que vous vous préparez
  • Habillez vous avec soin :
    • combinaison, coiffe, fermetures éclair soigneusement fermées, bottes ou chaussure montantes, manches recouvrant les gants
    • vous éviterez ainsi de vous faire piquer en cours de manipulation
  • Si vous vous faîtes piquer, autant que faire se peut :
    • essayer de retirer le dard,
    • chauffer légèrement avec un briquet,
    • ou appliquez vous, au choix, de l’huile essentielle de lavande aspic, ou tout simplement du miel,
    • la plupart du temps, c’est tout juste un peu surprenant ou douloureux, mais ça ne vous empêchera pas de prendre plaisir à vous occuper de vos petites pensionnaires.
  • Si les symptômes suivants surviennent :
    • un gonflement des lèvres, de la langue, du visage ou de la gorge,
    • des vertiges, une perte de connaissance ou une chute de tension,
    • une réaction cutanée, comme de l’urticaire, des rougeurs, des démangeaisons ou une pâleur,
    • un pouls rapide et faible,
    • des nausées, des vomissements ou une diarrhée,
    • de l’agitation et de l’anxiété.

Pour garantir la sécurité des opérations sur le rucher :
– Nous avons mis en place un plan d’intervention avec le SDIS de Maclas,
Partageons ensemble nos expériences, heureuses, ou malheureuses : c’est ce qui nous fera tous progresser.