Visite d’une ruche

Visite d’une ruche, méthode

À tous moments et chaque fois que cela est utile, l’ouverture d’une ruche se fait avec précaution, et avec minimum 15 degrés à l’ombre si vous levez les cadres et, sans vent.

Tout d’abord, procéder à un examen global du rucher et noter le comportement des colonies. Vous pouvez d’ores et déjà remarquer s’il y a des différences.

Avant d’ouvrir la ruche regardez le comportement des abeilles sur la planche d’envol. Y a-t-il un comportement anormal ? Note-s’il y a des déchets ou cadavres ou bien, une belle activité.

Avertissez les abeilles de votre intervention en enfumant avec tendresse. Otez le toit, l’isolant, et le nourrisseur, à l’endroit ou à l’envers, ou le couvre cadre. Dans chacun des cas notez la présence ou non de nourriture, de construction, de déchets ou d’envahisseurs (teignes, guêpes, fourmi…) et d’odeur suspecte.

Observez la colonie par apport à son importance au-dessus des cadres. Est-elle encore en grappe ou en activité ? Occupe t’elle la majorité de l’espace ou bien peu ?

Pour le levage des cadres commencez par le côté peu populeux, lever le premier cadre avec précaution, doucement pour ne pas écraser d’abeilles. Si une d’elle est écrasée, elle dégage une odeur qui énervera la colonie. Les cadres peuvent être soudés entre eux par de la cire, n’hésitez pas à couper avec le côté tranchant du lève cadre.

Vérifiez la présence de nourriture ou pas et mettez-le de côté sur porte cadres, droit à l’ombre. Les cadres de rives sont généralement sans couvain. Décalez les cadres après les avoir levés et regardés et n’oubliez pas de vérifier si les parois de la ruche sont propres, ainsi que le sol ou, au contraire, s’ils sont salis ou jonché de saleté, de cadavres ou de moisissure. C’est une opération relativement rapide, le couvain craint le soleil ou le refroidissement.

Un cadre sain, est un cadre plutôt de cire claire, contenant un couvain homogène, celui-ci entouré de cellule de pollen et de cellule de miel. Un couvain en mosaïque ou une colonie faible avec des cadres de nourritures sont des signes à examiner (cours maladies des abeilles). Profitez d’observer la présence de la reine, le comportement des abeilles naissantes (malformations, varroa sur leur dos), la présence de couvain mâle et de cellule de reine (cours essaimage).

Une colonie saine et dynamique est caractérisée par le nombre important d’abeilles, celles-ci occupant le dessus de tous les cadres. Il y a peu de cadres de nourriture et beaucoup de cadres de couvain homogène. L’état du couvain personnalise la reine, c’est le reflet de la colonie, il traduit son importance et son état de santé.

Après avoir remis les cadres, toujours avec précaution et à leur sens et place d’origine. Reposez l’élément adéquat sur les cadres, un couvre cadres pour protection ou un nourrisseur si vous devez nourrir ou stimuler et terminez par le toit en ayant laissé la fiche de suivi sur laquelle vous aurez noté votre appréciation de la ruche : date n°, état, actions…

Toute colonies requiert un traitement adapté.

retour en haut