Actualités

Vendredi 15 mai 2020 

Chers Amis apiculteurs,
La saison apicole bat maintenant son plein.
La fin de l’hiver, particulièrement douce et ensoleillée, a permis le démarrage des colonies dans d’excellentes conditions. Les abeilles continuent en outre à bénéficier à l’heure où nous écrivons ces lignes- d’une météo très favorable pour exploiter pleinement les floraisons de printemps.
Certains auront été surpris par les premiers essaims, gros et précoces, qui illustrent la vigueur des colonies.
Cet environnement très favorable cumulé à la force des colonies éloigne les maladies : loques, couvain plâtré, mal de mai ou nosémose sont maîtrisés par les abeilles. Mais pas les parasites !
Au contraire, la douceur des températures a maintenu la ponte de la reine tout l’hiver en bien des endroits : les varroas, qui rappelons-le se reproduisent sur le couvain[1]1, ont donc proliféré.
Un peu de mémoire suffit : les colonies avaient l’an dernier également démarré sur les chapeaux de roues. Puis l’attaque estivale des varroas avait été massive (et s’était cumulée à un mois de mai désastreux). Profitons de cette expérience pour redoubler de vigilance !
La raison d’être du GDSA est de vous aider dans cette lutte :  nous sommes tous mobilisés à vos côtés


QUE FAIRE EN MAI

08/05/2020

C’est la période de l’essaimage , mode de reproduction naturel d’une colonie d’abeilles.

Les ouvrières édifient plusieurs cellules royales qui donneront naissance à autant de reines.

Quelques jours avant l’éclosion , la reine quitte la ruche avec environ la moitié de la population : c’est l’essaimage. La première reine qui naîtra sera la nouvelle reine de la ruche. Les autres cellules seront détruites par les abeilles et les reines tuées.

C’est la période de l’essaimage , mode de reproduction naturel d’une colonie d’abeilles.

Les ouvrières édifient plusieurs cellules royales qui donneront naissance à autant de reines.

Quelques jours avant l’éclosion , la reine quitte la ruche avec environ la moitié de la population : c’est l’essaimage. La première reine qui naîtra sera la nouvelle reine de la ruche. Les autres cellules seront détruites par les abeilles et les reines tuées.

Quelques jours après sa naissance, la reine sortira pour effectuer son vol nuptial et elle sera fécondée par plusieurs mâles (appelés aussi faux bourdons).

L’apiculteur est très présent au rucher :

  • Surveillance de l’essaimage et prévention de celui-ci.
  • Ramassage des essaims et enruchage.
  • Surveillance du remplissage des hausses (contrôle de la miellée).

Le 04 Mai 2020

GDS LOIRE

Foire aux questions

-Confinement et poursuite de l’activité apicole.

– – La reprise ou pas des séances au Rucher Ecole : ..REPORTE A UNE DATE NON DEFINIE !

– La formation élevage de reine, aura t-elle lieu ? sera t-elle repoussée ? La formation n’aura pas lieu le 16 mai comme annoncée. Elle sera reprogrammée en 2021.

– La Phacelie est prête si vous êtes intéressé allez la récupérer chez Charles (Rappel un sachet par adhérant prévenir avant d’aller chez lui )

-06-Mai 2020

L'apiculture se porte bien !

Publiée par Rucher Ecole du Pilat sur Mardi 5 mai 2020
retour en haut