TRANSHUMANCE

        

Transhumer pourquoi ?

. Pour la colonie : trouver de la nourriture et lui permettre de survivre

. Pour l’apiculteur lui permettre de sélectionner les miels (lavande, châtaignier, sapin, colza, ronces, callunes, toutes fleurs, etc.)

Précautions à prendre

La transhumance n’est pas à prendre à la légère.

  1. Préparation du site : terrain nettoyé et prêt à recevoir les ruches.
  2. Distance : éviter trop de kilomètres, mais supérieur à 3 kilomètres
  3. Heure : transhumer la nuit car toutes les abeilles sont présentes dans la ruche.
  4. Moyen : avoir un véhicule adapté et un moyen d’éclairage, torche
  5. Précaution : penser à la panne, avoir un moyen d’appel, un téléphone
  6. Eviter : le renversement des ruches, bien les attacher, lanières ou sangles et éviter de laisser trop longtemps les abeilles enfermées.

Différentes techniques de transhumance

La Transhumance ruche fermée : pour les petits apiculteurs, privilégiez un court trajet (inférieur à 1h) en voiture

La Transhumance avec « muselière », avantage : plus d’air et d’espace aux abeilles

La Transhumance ruches ouvertes.

Inconvénients de la Transhumance : 

Nos ruches peuvent être infestées par des maladies avec des ruches voisines non traitées.

Laisser un commentaire

retour en haut